top of page

VISITE AVEC NICOLAS MEMAIN

BUREAU DES GUIDES

20 novembre 2020

Dans le cadre du workshop sur le mal logement et la vacance à Marseille nous avons visité l'avenue Camille Pelletan et Roger Salengro en compagnie de Nicolas Mémain, poète de l'espace.

Cette traversée du 2ème et 3ème arrondissements de la ville nous plonge dans un maillage d’époques et d’architectures, ces avenues permettent de lire l’histoire de Marseille, son héritage (Art déco, style haussmannien, années 60). Le bâti ancien dégradé se confronte au bâti plus récent qui semblent tout deux bien habités. 


Des ruptures : le sud, en plein renouvellement avec des bâtiments mixant bureaux, services publics, hôtels, et habitat ainsi que des  copropriétés habitées. Le nord marqué par des copropriétés dégradées, des logements qui oscillent entre vacances, squat et sûrement d’autres formes d’occupation difficile à lire de l’espace public. 


Des petites parcelles, qui compliquent l’expropriation. Il faut beaucoup de temps pour préempter chaque parcelle, un projet qui s’étale sur des années. Ce qui pourrait expliquer la forte vacance.

VISITE DU QUARTIER DE LA BELLE DE MAI 

ARCHITECTES SANS FRONTIERE (ASF)

30 octobre 2020

En introduction du workshop sur le foncier vacant à Marseille, un groupe de la promotion TMCM s'est rendu dans le quartier de la belle de mai en compagnie d'ASF. 

Trajet : gare Saint-Charles - boulevard National - rue Masséna - rue Clovis Hugues - rue Levat - rue François Simon - boulevard Plombière

Formes d'occupations temporaires sur le trajet : Squats - le Couvent Levat - Village Vacance du Soleil - Camelot Europe

VISITE DU QUARTIER BOUGAINVILLE  ARCHITECTES SANS FRONTIERE (ASF) et RENCONTRES TSIGANES

30 octobre 2020

VISITE DE L'USINE DES 8 PILLARDS

LES PAS PERDUS

19 octobre 2020

Pour illustrer la session La ville citoyenne présenté par Raphaël Besson, les étudiant.e.s ont l'occasion de visiter l'ancienne usine Pillard dans le 14ème arrondissement de Marseille. Devenu les 8 pillards (en référence au nombre de collectifs et artistes indépendants), cet espace est dorénavant un centre d'essais, lieu de production et de vie autour des intersections entre design, arts visuels, architecture et urbanisme.  

Au delà de l'aspect artistique c'est un véritable espace de démocratie participative qui nous amène à repenser les modes de faire, la manière de penser la ville de demain pour un urbanisme circulaire.